La pétition demandant la révocation du statut d’organisme de bienfaisance aux groupes anti-choix recueille plus de 1600 signatures

Pour diffusion immédiate

NATIONAL – Plus de 70 % des groupes anti-choix au Canada bénéficient d’un statut d’organisme de bienfaisance. Toutefois, la Coalition pour le droit à l’avortement au Canada (CDAC) demande que ce statut leur soit retiré parce qu’ils luttent contre la Charte qui donne le droit aux personnes enceintes à se faire avorter. Plus de 1 600 Canadiens ont signé la pétition :

Petition : www.change.org/p/government-of-canada-revoke-charitable-tax-status-of-anti-choice-groups (en anglais seulement)

Celle-ci déclare : « Les groupes anti-choix ne remplissent pas les exigences pour détenir le statut d’organisme de bienfaisance puisqu’ils ne confèrent pas au bénéfice public, ne respectent pas les droits de la personne, causent du tort et font de la discrimination. »

« Tous les organismes de charité anti-avortement transmettent de la mauvaise information médicale et font de la propagande idéologique pour passer leur message, » se désole Joyce Arthur, directrice générale de la CDAC. Encore là, cela ne respecte pas le principe qu’un organisme de bienfaisance doit dire la vérité, fournir des renseignements précis, et ne pas induire la population en erreur. »

Environ le tiers des organismes anti-avortement sont des groupes de défense qui font de la propagande et appuient la criminalisation de l’avortement, tandis que les autres deux tiers utilisent de la mauvaise information et des services de conseils non professionnels pour amener des femmes à se positionner contre l’avortement.

CDAC demande à tous les chefs de partis que s’ils viennent à former le prochain gouvernement, ils demanderont à l’Agence du revenu du Canada (ARC) de procéder à une révision des organismes de  bienfaisance  dans le but de retirer le statut aux groupes anti-choix. Cette pétition demande aussi à l’ARC de ne pas admettre de nouveaux groupes anti-choix. Pour ce faire, elle doit refuser, comme le fait le programme Emplois d’été Canada, tout organisme qui s’oppose à la Charte des droits de la personne.

« C’est simplement inacceptable que des organismes reçoivent des dons de charité qui sont utilisés pour contester et restreindre les droits des femmes, » se désole Arthur.

Ressources :

  • Listes des groupes anti-choix (et pro-choix), par CDAC (en anglais seulement)
  • Prise de position : Why anti-choice groups should not have charitable tax status (en anglais seulement)
  • Communiqué de presse de janvier 2018 : Il faut révoquer le statut d’organisme de bienfaisance des groupes anti-avortement, selon un groupe pro-choix
  • Prise de position : Abortion is a Charter Right (en anglais seulement)

Nous joindre :

Joyce ArthurDirectrice générale
CDAC-ARCC, Vancouver
joyce@arcc-cdac.ca604-351-0867
Kathy DawsonCDAC-ARCC, Edmontonblueskies100@yahoo.com780-914-4695
Carolyn EganCoalition pour les cliniques d’avortement en Ontario, Torontoc.egan@sympatico.ca416-806-7985
Peggy CookeCDAC-ARCC, Torontopedgehog@gmail.com416-709-1457
Julie Lalonde
(parle français)
CDAC-ARCC, Ottawajulie.s.lalonde@gmail.com613-301-2697
Josie BakerRéseau des droits à l’avortement, Charlottetownpeiabortionrights@gmail.com902-368-7337
Christopher Kaposy, PhDÉthicien, Université Memorial, St-Jean, T.-N.christopher.kaposy@med.mun.ca709-864-3375
(bur.)
Publié dans